Notre blog

L'actualité de l'association.

1er Congrès national sur l’incubation (CONIEC) 2020

Le premier Congrès national sur l’incubation au Cameroun a porté sur le thème : « L’incubation d’entreprises : levier d’émergence d’un écosystème entrepreneurial innovant et compétitif. Enjeux et défis ».

Intellium Global Perspective, grâce à son centre de Recherche et développement le CAFEE : Centre africain d’éveil entrepreneurial, a pris part à ces travaux.

Lancement officiel du Congrès

Les différents ministres et les participants

Pris pour modèle de pré-incubation au Cameroun et au Congo avec le programme One million ideas Challenge (1MiC), le CAFEE s’est positionné, grâce à l’exposé de son promoteur, Isidore BIKOKO, comme organe stratégique de consultation des institutions publiques désireuses (1) de promouvoir l’éducation entrepreneuriale, (2) d’implémenter un programme de développement local par le biais de l’incubation des  porteurs-de-projets dans les Collectivités territoriales décentralisées (CTD).

De l’éducation entrepreneuriale

L’expérience du CAFEE a été présentée lors de l’atelier 1 : « Entreprendre et étudier chez les jeunes : stratégies et dispositifs de promotion des activités d’incubation et d’éducation entrepreneuriale en milieu scolaire, universitaire et/ou extrascolaire ». Il a été question de fixer les bases d’une culture de l’entrepreneuriat chez le jeune dès la base. La méthodologie du CAFEE a ainsi collé à l’orientation du décret du Premier Ministre du Cameroun du 22 janvier 2020, qui précise les rôles d’un incubateur, entre autres : la détection par la sensibilisation, l’accueil des incubés, leur accompagnement multiforme et le mentorat.

De la mise en place des incubateurs d’entreprises spécialisés dans les CTD

Ce 2ème grand axe du Congrès a été présidé par le promoteur du CAFEE dont l’expérience dans la collaboration avec les mairies s’est étendue au-delà des frontières du Cameroun. L’idée centrale de cet atelier s’est définie autour de la régionalisation de l’incubation, étant donné que, désormais, les conseils régionaux sont des unités administratives décentralisées aux pouvoirs étendus dans les CTD. L’accent a été mis sur la transformation des produits locaux et la formation des formateurs. Il a été clairement démontré que le développement des CT D doit correspondre aux besoins des populations, d’où une incubation contextualisée et spécialisée.

Du cadrage de l’activité d’incubation au Cameroun

Grâce à la tenue de la table-ronde, le 2ème jour, sur l’émergence d’un écosystème entrepreneurial innovant, il s’est agi de faire un état de lieux, de fixer la vision du Gouvernement et de poser les jalons d’une possible coopération avec la Banque Mondiale. Y ont pris part le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat ; la Ministre des postes et télécommunications, le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle et le Représentant de la Banque Mondiale.

Cette table-ronde a laissé éclore, en plénière et en ateliers,  (1) les déterminants et les instruments clés pour élaborer un Guide de référence sur l’incubation au Cameroun ; (2) les mécanismes et les stratégies d’approche pour capter les offres de financements pour l’accompagnement des incubateurs et des incubés.

Résultats du CONIEC 2020

Ce 1er Congrès a permis, pour une fois au Cameroun, de réunir quasiment tous les acteurs de l’incubation au Cameroun. Il a donné l’occasion aux participants d’interpréter objectivement le décret du Premier Ministre portant sur le recadrage de l’activité d’incubation au Cameroun.

In fine, la plus grande réussite de ce Congrès aura été la création d’une Task Force sur l’Incubation au Cameroun. Ses missions ont été définies, sa feuille de route et son cahier de charges en élaboration. Le Ministre des PMEESA s’est réjoui de la constitution de cette équipe qui labellisera l’incubation au Cameroun. Et le Promoteur du CAFEE fait partie des onze (11) démocratiquement élus !

Leave a Reply